L'ÂGE DE RAISON


Nous étions des enfants
ils étaient des parents
ignorant le danger
les messages à la télé.
Tout ça c'est des bobars
allons conjurer le cafard.
Nous avons bien ri de ce bal
de leurs masques et carnaval.
Pourtant dans le silence de la nuit
il était là, nous a tous surpris
par le nez encombrée, la bouche entrebâillée
il est entré, un chemin il s'est frayé.
Nous étions des enfants
Ils étaient des parents.
Notre vie vint à changer
lorsque je fus hospitalisé
puis comme une grappe
c'est au cœur que l'on frappe
ce fut toute la famille
que l'on éparpille.
Nous avions tant ri de toutes ces barrières
nous implorions aujourd'hui d'un retour en arrière.
Nous entendions tant de râles
de ceux qui avaient mal.
Nous entendions tant de pleurs
de soignants impuissants
tant de colère
face à ces gens
qui eux aussi avaient bien ri.
Je regarde près de moi
un lit vide
mon père le regarde livide
ma mère se meure.
Mais l'espoir peut-être demeure.
Je m'appelle Nathan
j'ai 7 ans
dans ce grand cube de fer
que l'on nomme Tonnerre
je viens de prendre la mer
je prie pour mère
je crie mon désespoir
de ne pas avoir fait mon devoir
celui de n'avoir pas écouté le message à la télé
je parle l'espoir
de tous vous revoir
de combattre ce virus
de mettre une raclée à ce minus.
Nous étions des enfants
Ils étaient mes parents
bravant le danger
et nous avons du payer
de ne pas être resté chez nous
ne faites pas comme nous
prenez cette chance
de continuer à vivre en France
le pays de mon, de votre enfance
des dévoués, des soignants
des philosophes, des bien - pensants
des femmes au grand cœur
des hommes d'honneur
ceux vers qui on s'incline
Hommes de la Marine.

Ecrit par SM CHOMETTE Philippe, représentant accrédité ACOMAR Pyrénées orientales


Tonnerre (L9014)

Tonnerre (L9014)


Le site mutualisé de l'ACOMAR est principalement destiné aux membres de l'association.
SOS webmestre